Des travaux du département Matériaux-Nanosciences présentés dans les actualités du site web de l’Université de Rennes 1

À l'échelle du nanomètre, ce qui se mélangeait ne se mélange plus

.

Dans un nanotube de silice de quelques milliardièmes de mètre (diamètre) le mélange alcool/hydrocarbure se sépare en une structure coeur-coquille (hydrocarbure au centre, alcool à l'extérieur). Des physiciens rennais ont d'expliqué le phénomène. Ils ont validé leur hypothèse en inversant la structure de séparation (alcool au centre, hydrocarbure à l'extérieur) par la modification des propriétés hydrophobes du nanotube.
Publication dans NPJ Computational Materials (avril 2019).

Voir cette actualité en détail sur le site de web de l’Université de Rennes 1