Le CO2 un indicateur du risque infectieux en milieu intérieur

Avec la crise du COVID, le problème de la qualité de l'air dans les bâtiments sort de l'ombre, de nombreux chercheurs militent pour des mesures systématiques du taux de CO2 dans les lieux clos car il constitue un indicateur indirect du risque infectieux
Capteur CO2

Dans un article publié dans Ouest France, des chercheurs de l'Université de Rennes 1 insistent sur la nécessité d'améliorer les systèmes de ventilation et de mettre en place des mesures systématiques du taux de CO2 dans les espaces clos pour limiter le risque infectieux