Publication dans "Physical Review Letters"

Fabriquer un labyrinthe avec de l’eau savonneuse

figure de séchage

P. Panizza, H. Algaba, M. Postic, G. Raffy, L. Courbin et F. Artzner de l’IPR ont publié un article dans Physical Review Letters qui montre que l’évaporation de solutions savonneuses confinées dans des milieux poreux bidimensionnels crée des motifs de séchage micrométriques qui forment les murs d’un labyrinthe à l’échelle du centimètre. La formation de ces motifs étant séquentielle et stochastique à l’échelle du milieu poreux et régie par des règles itératives simples à l’échelle d’un pore, les chercheurs ont développé un automate cellulaire qui sert de générateur de labyrinthe et permet de décrire par des simulations numériques les observations expérimentales. De plus, ces résultats mettent en évidence  deux nombres sans dimension donnés par la géométrie du réseau qui contrôlent l’ordre structurel d’un  labyrinthe.

L’image montre une comparaison entre expérience et simulation numérique de l’évaporation d’une goutte d’un liquide (mélange eau/surfactant) dans un dispositif bidimensionnel consistant en une assemblée de plots cylindriques arrangés sur un réseau carré. La hauteur des plots et le pas du réseau sont respectivement de 50 µm et 200 µm. Barre d’échelle : 1 mm. 

Order-Disorder Structural Transitions in Mazes Built by Evaporating Drops
P. Panizza, H. Algaba, M. Postic, G. Raffy, L. Courbin et F. Artzner
 Physical Review Letters (2018), doi: 10.1103/PhysRevLett.121.078002