Une publication de l'IPR dans les "actualités scientifiques" de l'INP du CNRS

Des travaux de D. Houdoux, A. Amon et J. Crassous - récemment paru dans "Communications Earth & Environment" - ont été séléctionnés pour les "actualités"de 'Institut de Physique du CNRS

À l'aide d'un simple assemblage de billes de verre comprimé, des physiciens rennais et grenoblois sont parvenus à reproduire précisément le glissement de deux plaques tectoniques l'une contre l'autre, un phénomène à l’origine des tremblements de terre.

Le glissement des plaques tectoniques le long des failles sismiques engendre des tremblements de terre parfois dévastateurs. Encore essentiellement imprévisibles de nos jours malgré plus d’un siècle d’études, les séismes obéissent pourtant à des lois statistiques universelles.

L'origine de ces lois, établies empiriquement au XXème siècle, reste en partie obscure. La création en laboratoire de failles modèles reproduisant les caractéristiques statistiques des tremblements de terre naturels constitue donc un enjeu fondamental pour leur compréhension.

Une équipe pluridisciplinaire associant des physiciens de l’Institut de physique de Rennes (IPR, CNRS/Univ. Rennes 1) à des géophysiciens de l’Institut des sciences de la Terre (ISTERRE, CNRS/Univ. Savoie Mont Blanc/IRD/Univ. Grenoble Alpes) a mis au point dans une expérience une faille modèle reproduisant fidèlement, à l'échelle du laboratoire, les propriétés des failles terrestres naturelles.

Référence :

 

Micro-slips in an experimental granular shear band replicate the spatiotemporal characteristics of natural earthquakes. D. Houdoux, A. Amon, D. Marsan, J. Weiss et J. Crassous, Communications Earth & Environment. Publié le 14 mai 2021.
DOI :  10.1038/s43247-021-00147-1