Une publication du département "matériaux et lumière" reprise sur le site de l'Université de Rennes 1

Avec l'appui de collègues français et espagnols, des physiciens Rennais ont montré qu'en présence d'une molécule invitée confinée dans ses nanopores, un MOF particulier peut induire des matériaux à transition de spin bistables, pilotés par la température, la pression ou la lumière, via une succession d'étapes complexes impliquant des ruptures de symétrie. Ce travail fournit les bases de nouvelles applications dans les technologies de séparation, d’adsorption et de senseurs.

Quand le confinement d'une molécule élargit les applications d'un MOF (Metal-organic framework)

 

  • Retrouvez ICI toutes les infos dans les "Actualités" de l'Université ​de Rennes 1. 

 

  • reference : 

Symmetry breakings in a metal organic framework with a confined guest
Céline Mariette, Elżbieta Trzop, Jean-Yves Mevellec, Abdou Boucekkine, Aziz Ghoufi, Guillaume Maurin, Eric Collet, M. Carmen Muñoz, José Antonio Real and Bertrand Toudic
Phys. Rev. B 101, 134103 – 9 avril 2020 | doi:10.1103/PhysRevB.101.134103