Amélie Juhin (IMPMC, Paris)

Apport des spectroscopies magnétiques sur rayonnement synchrotron pour l’étude de nano-objets aux propriétés remarquables

Gradient de coercivité magnétique mesuré dans des nanoparticules cœur@coquille MnFe2O4@CoFe2O4 par spectroscopies magnétiques. N

Les spectroscopies magnétiques sur rayonnement synchrotron (XMCD, RIXS-MCD) sont des outils puissants pour étudier les matériaux, de par leur sélectivité chimique et la possibilité d’accéder au moment magnétique de l’atome absorbeur ainsi qu’à la nature des couplages magnétiques entre atomes. J’illustrerai comment ces techniques, couplées à des simulations, permettent d’obtenir une compréhension fine des propriétés magnétiques de nano-objets aux propriétés remarquables, comme les molécules-aimants, les nanoparticules bimagnétiques et les ferrofluides.

Nanoscale Distribution of Magnetic Anisotropies in Bimagnetic Soft Core–Hard Shell MnFe2O4@CoFe2O4Nanoparticles
N. Daffé, A. Juhin et al., Adv. Mater. Interfaces  4, 1700599 (2017)
DOI: 10.1002/admi.201700599

 

Institut de Minéralogie, Physique des Matériaux et Cosmochimie (IMPMC)
UMR 7590, Sorbonne Université - 4, place Jussieu - BC 115 - 75252 Paris Cedex 5