Colloque AnionRennes2020

Le colloque AnionRennes2020 rassemblera une communauté scientifique concernée par l’étude expérimentale, théorique et observationnelle d’espèces moléculaires chargées (ions) présentant un intérêt pour la science de l'atmosphère et l’astrophysique.

Observatoire Paris interstellar medium

A ce jour, plus de 200 espèces moléculaires ont été détectées dans le milieu interstellaire (MIS) parmi lesquelles 24 cations, comme CH+ ou encore C60+ et très récemment HeH+, mais également 6 anions tous de la famille des chaînes carbonées linéaires (CN¯, C3N¯, C5N¯, C4H¯, C6H¯ et C8H¯). En dépit d’une abondance relative assez faible par rapport à l’hydrogène omniprésent (10-4 – 10-8), les ions ont une très grande réactivité chimique qui leur confère un rôle primordial dans la chimie, l’équilibre thermique de la phase gazeuse du MIS ainsi que dans son couplage à tout champ magnétique environnant. Leur détection, nécessite d’obtenir en laboratoire des spectres dans une gamme étendue (visible, infrarouge, micro-onde et millimétrique) permettant leur identification non ambigüe dans le MIS. Contrairement à celle des espèces moléculaires neutre, la spectroscopie d’ions reste marginale, en particulier dans la gamme spectrale infrarouge et visible principalement en raison du rendement faible de production en phase gazeuse des ions couplé à une sensibilité insuffisante des techniques « classiques » de spectroscopie.
Le colloque est de ce fait interdisciplinaire et couvre les domaines scientifiques suivants : astrophysique, physique moléculaire, spectroscopie, optique, et chimie. Il s’articule en plusieurs sessions sur 3 demi-journées autour des aspects expérimentaux et théoriques de :

  • Spectroscopie optique à haute sensibilité et haute résolution,
  • Cinétique chimique en phase gazeuse à basse température,
  • Dynamique réactionnelle et collisions inélastiques,
  • Modèles photochimiques des atmosphères,
  • Calculs ab initio d’états moléculaires,
  • Observations astronomiques

Comité local d’organisation : L. Biennier1, S. Carles1, C. Thébault1, M. Marcault1, A. Poirier1
Comité scientifique : F. Dumouchel2, S. Carles1, L. Biennier1
1Institut de Physique de Rennes (IPR) UMR 6251, Campus de Beaulieu, Rennes, France
2Laboratoire Ondes et Milieux complexes (LOMC) UMR 6294, Le Havre, France