Cérémonie Docteur Honoris Causa : vendredi 31 mars 2017, à 16h au Diapason

Le 31 mars 2017, l’Université de Rennes 1 honorera Enric Canadell, Piergiorgio Casavecchia (parraîné par Sébastien Le Picard et Alexandra Viel – IPR) et Fernando Lopes da Silva en leur remettant l’insigne de Docteur Honoris Causa, marquant ainsi l’excellence de leur recherche et les partenariats qu’ils ont noués avec les laboratoires rennais.

Les Docteurs Honoris Causa 2017

Enric Canadell (Espagne) – Chimie théorique et Matériaux

Enric Canadell est un des spécialistes mondiaux de la structure électronique des solides, moléculaires comme inorganiques. Directeur de recherche au Consejo Superior de Investigaciones Científicas à Barcelone, il a développé au cours de sa carrière, tout d’abord à l’Université Paris-Sud à Orsay et à l’Université de Chicago, des approches de chimie théorique et des concepts originaux permettant une compréhension simple mais précise des relations entre structures et propriétés électroniques. Ses travaux l’ont souvent conduit à interagir avec la communauté française de physique et chimie des conducteurs de basse dimensionnalité et à développer des concepts très novateurs : conducteurs à deux bandes, nesting caché. Ses recherches sur les conducteurs moléculaires, menées avec l’équipe Matière Condensée et Systèmes Electroactifs (MaCSE) de l’ISCR, se sont traduites par plus de 30 publications l’associant à l’Université de Rennes 1.

Il est parrainé par Marc Fourmigué, directeur de recherche au CNRS et Dominique Lorcy, professeur à l’Université de Rennes 1, tous deux membres de l’Institut des sciences chimiques de Rennes (ISCR).

*************

Piergiorgio Casavecchia (Italie)  – Dynamique réactionnelle

Piergiorgio Casavecchia est professeur à l’Université de Perugia. Il est un spécialiste mondialement reconnu de la dynamique réactionnelle expérimentale, un domaine dans lequel on étudie en détail le mécanisme de réactions chimiques élémentaires. Outre leur contribution à la recherche fondamentale, ses travaux trouvent des applications en combustion, en chimie atmosphérique et en astrochimie.  Après un post-doctorat avec le futur prix Nobel de physique Y.T. Lee à l’Université de Berkeley, il construit, à son retour en Italie, un appareil expérimental unique de faisceaux moléculaires croisés qui lui a valu une renommée internationale. Il a effectué de nombreux séjours et été Professeur invité dans des laboratoires prestigieux tels le Dalian Institute of Chemical Physics de l’Académie des Sciences de Chine. En 2008, il reçoit la médaille Polanyi de la Royal Society of Chemistry. Depuis 20 ans, il entretient des relations scientifiques fructueuses avec des expérimentateurs et théoriciens de l’Institut de physique de Rennes avec qui il partage, avec enthousiasme, ses compétences exceptionnelles.

Il est parrainé par Sébastien Le Picard, maître de conférences à l’Université de Rennes 1, et Alexandra Viel, chargée de recherche au CNRS, tous deux membres de l’Institut de physique de Rennes (IPR, UMR 6251)

*************

Fernando Lopes da Silva (Portugal – Pays Bas)  – Neurosciences

Fernando Lopes da Silva est professeur émérite de l’Université d’Amsterdam et coordinateur scientifique du programme de génie biomédical de l’Instituto superior técnico de l’Université de Lisbonne. Il est membre de l’Académie royale des arts et des sciences des Pays-Bas. Durant dix ans, il a été directeur scientifique de l’institut de neurobiologie et membre de la direction scientifique de la Graduate school of neurosciences d’Amsterdam. Ses travaux sur l’électrophysiologie du cerveau, en particulier sur la génération et la fonction des rythmes cérébraux et sur l’origine des phénomènes épileptiques, lui ont valu une renommée internationale et font autorité. En collaboration avec le LTSI et l’Université de Rennes 1, sa recherche concerne le traitement et la modélisation des signaux électroencéphalographiques. Débutés dans les années 2000, ils ont encore récemment donné lieu à des articles originaux sur de nouvelles méthodes de neurostimulation (Brain stimulation, 2016) ainsi qu’à deux chapitres dans l’ouvrage « Electroencephalography: basic principles, clinical applications, and related fields » (2017) considéré comme la référence dans le domaine.

Il est parrainé par Fabrice Wendling, directeur de recherche à l’Inserm, et Isabelle Merlet, chargée de recherche à l’Inserm, tous deux membres du Laboratoire Traitement du Signal et de l’image (LTSI, UMR 1099)

Cette entrée a été publiée dans Actualités, En Une, Physique Moléculaire. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.