Le département de Physique Moléculaire impliqué dans une étude sur le vin de Champagne

Le gaz qui s’échappe d’une bouteille de champagne forme une onde de choc en atteignant une vitesse supersonique

champagne

L’éjection d’un bouchon de champagne filmé à haute vitesse révèle l’apparition d’une onde de choc droite entre le goulot de la bouteille et le bouchon. Ce phénomène montre que le gaz éjecté, un mélange constitué principalement de vapeur d’eau et de gaz carbonique, dépasse la vitesse du son en sortie de bouteille avant d’être brutalement freiné en traversant l’onde de choc. Ce comportement est typique d’un gaz éjecté par une tuyère supersonique de fusée ou d’avion, le voici désormais mis en évidence pour le vin de Champagne ! Ce travail est le fruit d’une collaboration entre les Rémois Gérard Liger-Belair (professeur au GSMA – UMR CNRS 7331) et Daniel Cordier (chercheur CNRS au GSMA) et Robert Georges (professeur à l’IPR), il a fait l’objet d’une publication dans la revue Science Advances.