L'IPR aujourd'hui...

batiment  de l'IPR

Aujourd’hui, l’IPR compte 129 personnels permanents (chercheurs, enseignants-chercheurs, ingénieurs, techniciens, administratifs) et une quarantaine de personnels non-permanents (doctorants, post-doctorants, CDD). 

L’IPR possède une richesse thématique que l’on retrouve dans peu d’unités de recherche en physique en France et qui sont réparties en six départements scientifiques :

  • Département "Physique Moléculaire" : il fédère théoriciens et expérimentateurs autour de la structure et de la dynamique de systèmes atomiques et moléculaires et de leur interaction avec la lumière. Il s’articule en trois axes, (théorie/simulation, astrophysique de laboratoire et combustion/plasmas/environnement), dont les préoccupations sont à la fois fondamentales et appliquées à des problématiques, astrophysiques, atmosphériques, environnementales ou industrielles.
  • Département "Matière Molle" : Le département travaille sur un large panel de matériaux mous : les milieux granulaires, les mousses, les bulles et gouttes, les tissus biologiques, les membranes, les protéines. Les techniques expérimentales utilisées relèvent de l’optique, de la mécanique, de la physico-chimie, de la biologie. Les activités sont structurées en 4 axes : 'Auto-organisation', 'Interfaces Fluides', 'Rhéologie et Plasticité', 'Désordre et Transport'. 
  • Département "Matériaux - Nanosciences": Le département étudie les propriétés fondamentales de la matière aux échelles nanométriques et cherche à apporter les supports expérimentaux et théoriques nécessaires au développement de nouveaux matériaux ou dispositifs pour l’électronique, la photonique ou le stockage de l’information. Les activités du département s'organisent autour de trois axes de recherche :  Matériaux Nanoconfinés, Surfaces et Interfaces, Théorie & Simulation. Nos recherches se caractérisent par une forte interaction entre expérience et théorie, ainsi que par un effort important dédié au développement d'outils expérimentaux et numériques originaux et performants. 
  • Département "Milieux Divisés" : les thèmes de recherche sont la physique des milieux granulaires, avec des applications qui concernent notamment les milieux naturels, la géologie, l’environnement, et la physique du transport et du piégage voire du colmatage de particules (bio)colloidales en milieux confinés.
  • Département "Mécanique et Verres":  Nos projets se développent autour de la caractérisation et de la compréhension du comportement mécanique de nos matériaux (verres et élastomères) parfois dans des conditions sévères de chargement ou d’environnement. Le but est de comprendre, d’ établir le lien entre structure atomique et comportement mécanique en terme: de viscosité, d’élasticité, de plasticité,  de fissuration, d’endommagement de surface ou encore d’enlèvement de matière. Ces projets revêtent souvent une approche pluridisciplinaire avec un dialogue expérimentation - modélisation numérique.
  • Département "Matériaux et Lumière" : les transformations des propriétés de matériaux, liées à des modifications structurales et électroniques, contrôlées par la lumière, la température ou la pression sont développées jusqu'aux échelles ultra-petites (nanomatériaux) et ultra-rapides (femtoseconde).