Daniel Cordier - CNRS / GSMA / Université de Reims

Le monde exotique de Titan : chimie organique atmosphérique et océans effervescents

View of Titan

Les planètes du système solaire ont presque toutes un cortège satellitaire. Parmi tous ces satellites, Titan, le plus massif de Saturne, est le seul possédant une atmosphère dite « dense », cette dernière est le siège d'une chimie organique complexe. Dans la très haute atmosphère, les molécules de méthane et de diazote sont détruites par les rayons UV solaires. Les radicaux ainsi formés permettent la production d'une grande variété moléculaire qui conduit, in fine, à la formation de la brume si caractéristique de l'atmosphère de Titan. Les conséquences de cette chimie sont multiples, outre les propriétés physico-chimiques originales de l'atmosphère, la surface se trouve également affectée par la sédimentation de matière organique. Certaines espèces se trouvent alors, dans les conditions du sol, sous forme solide ou liquide. Dévoilés par la mission Cassini-Huygens, des lacs et mers d'hydrocarbures recouvrent une partie des régions polaires, tandis que des champs de dunes occupent de vastes zones équatoriales.  Après une introduction générale concernant Titan, j'orienterai mon exposé sur quelques aspects de l'atmosphère de Titan, et passerai en revue plusieurs propriétés étranges des mers d'hydrocarbures, prémices d'une « exo-océanographie ».