Techniques Experimentales Innovantes

L’une des particularités du groupe de Rennes est qu’il développe des techniques expérimentales innovantes qui, couplées à des techniques d’analyse variées (lasers, spectrométrie de masse, spectrométrie par transformée de Fourier, CRDS…), lui permettent de déterminer des données dans des conditions extrêmes de température, de 5 à 2000 K ! Ici nous proposons des courts descriptifs de quelques unes de nos principales techniques expérimentales :

la technique CRESU pour étudier la réactivité chimique et d’autres processus à basse température

spectroscopie infrarouge par transformée de Fourier (IRTF), couplée avec d’innovantes écoulements et cellules à haute et à basse température
 

CRESU - Un aperçu du premier caisson CRESU construit ici à Rennes, avec Sébastien Le Picard, responsable de l’axe Astrophysique de Laboratoire.

Nos dispositifs expérimentaux sont en évolution quasi-constante, grâce à l’excellent soutien technique dont nous bénéficions. D’autres techniques sont en cours de développement à Rennes (version pulsée de la technique CRESU, couplage d’une nouvelle sources d’ions à un spectromètre à transformée de Fourier, jets en fentes, génération de plasmas froids dans une cellule optique de White à très long chemin d’absorption, couplage de la source haute température à un spectromètre par temps de déclin d’une cavité optique (CRDS) …).

L’intérêt de tous ces développements est double : [1] recréer les conditions extrêmes de température rencontrées dans des milieux astrophysiques très variés : nuages interstellaires, enveloppes circumstellaires, naines brunes, atmosphères de planètes. [2] stimuler des calculs quantiques du plus haut niveau pour tenter de modéliser les interactions moléculaires mises en jeu dans des conditions de températures rarement atteintes expérimentalement.